BENVENUTO CHEZ TRENTOTTO ! VOTRE CONCEPT STORE MAISON, MODE ET OBJETS DEPUIS 2008

Se décrivant  comme « un journaliste avec un appareil photo » le photographe Slim Aarons sublime le quotidien des classes aisées pour les ériger art.

Ce New-yorkais, armé de son appareil, passe le milieu du XXe siècle à documenter la vie des célébrités et des classes aisées dans leurs maisons de vacances ainsi que dans les coulisses des soirées de Beverly Hills. Ses sujets et amis célèbres, Lauren Bacall, Humphrey Bogart et Marilyn Monroe entre autres, lui ont permis d’avoir accès à ces cercles sociaux si hermétiques. Le plus souvent ces stars prennent la pose devant son objectif sans maquillage et se livrent à lui sans artifices.

Cependant le quotidien de Slim Aarons n’a pas toujours été fait de fêtes et de champagne. De son vrai nom George Allen Aarons, dit Slim, a suivi  une formation de photographe dans l’armée. Son passage sur le champ de bataille lui a donné l’opportunité de travailler avec des reporters de guerre bien connus. Mais après avoir été témoin des horreurs de la seconde guerre mondiale, il s’est juré de ne photographier que «des gens attirants faisant des choses attrayantes dans des endroits attrayants». C’est ainsi, qu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale, le jeune Slim s’est rendu à Rome où il a travaillé pour le magazine « Life » !

Cette époque marque l’’âge d’or d’Hollywood, l’économie étant en plein essor. Ses portraits couleur grand format apparurent bientôt dans les publications les plus prestigieuses. Prendre des photos comme Grace Kelly et Jackie Kennedy signifiait que les étés se passaient à Capri, les hivers dans les Alpes suisses. La combinaison de personnalités photogéniques et de lieux glamour a permis de créer des photos emblématiques qui inspirent encore aujourd’hui les photographes et les magazines de mode et qui, sans surprise, continuent à être à la mode sur les réseaux sociaux

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire