BENVENUTO CHEZ TRENTOTTO ! VOTRE CONCEPT STORE MAISON, MODE ET OBJETS DEPUIS 2008

Le village coloré de l’île d’Ormuz !

Conçue par les architectes de ZAV, cette résidence culturelle polyvalente et dynamique s’inscrit dans le cadre d’une initiative plus grande qu’une simple construction architecturale. Ces petites maisons colorées, qui longent les plages de l’île d’Ormuz au sud de l’Iran, sont réalisése selon la technique de l’earthbag et forment un petit village en forme de goutte.

La technique de l’earthbag consiste à remplir des sacs de terre (ou de mélanges de terre avec du sable, de la paille ou de la chaux), à les disposer selon l’architecture désirée, puis à les tasser, les empiler, et à laisser sécher la terre.

Inventée par l’architecte irano-américain Nader Khalili, elle permet d’offrir des maisons pour tous en seulement quelques jours à quelques semaines !

«  Chaque être humain possède en lui une réserve d’énergie infinie pour qu’il atteigne son but, si et seulement si cette énergie est utilisée dans une dynamique du construire et non dans une dynamique du combattre »   Nader Khalili

Ce projet au-delà de sa construction écologique pose de véritables questions humaines et éthiques. Comment l’architecture peut servir la cause sociale et humaine ? C’est là toute l’intention de cette réalisation, repousser les limites physiques de l’architecture. Ainsi, l’architecture a la capacité d’être un médiateur et crée un terrain d’entente.

Les architectes de ZAV explique que le projet est un processus continu qui vise à responsabiliser la population native. De plus, la deuxième partie de ce projet comprends une résidence culturelle appelée «  Majara » qui relie culturellement et politiquement  les habitants et les visiteurs.

« Dans un pays où l’État est aux prises avec des conflits politiques hors de ses frontières, chaque projet architectural devient une proposition d’alternatives de gouvernance interne, posant des questions fondamentales : quelles sont les limites de l’architecture et comment peut-elle suggérer une alternative politique à la vie communautaire ? L’architecture a la capacité d’être un médiateur qui fait converger les intérêts de différents groupes, de l’État et des investisseurs à diverses classes et groupes de personnes. »

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

La Gazzetta

Gazzetta Toulouse Trentotto
Trentotto Gazzetta 13
toulouse gazzetta trentotto
Trentotto Gazzetta 11